HUMAN REBOOT

Human Reboot pourrait signifier « éteindre et rallumer l’humain ». Issu du langage informatique, ce glissement sémantique renferme les désirs, les fantasmes et les progrès d’une réalité future dont on ne perçoit pas encore tous les contours. À travers trois courts métrages expérimentaux, qui mêlent enquête documentaire, univers plastique, et narration poétique, c’est ce flou identitaire -- matérialisé par la liquidité des images numériques -- qu’explore Ismaël Joffroy Chandoutis. Violences souterraines de notre société hyperconnectée, réalités cachées, manipulations mentales, l’artiste questionne notre humanité hybridée au regard des avancées technologiques et de leurs dérives. Le matériau filmique en est l’intercesseur métaphorique dans lequel s’enchevêtrent images générées par l’intelligence artificielle, lignes vectorielles, captations sonores, photographies computationnelles et inspirations impressionnistes. Cet ensemble nous donne à percevoir un monde encore irreprésentable – proche de la « vallée de l’étrange » du roboticien Masahiro Mori, que seule notre intériorité semble néanmoins pressentir, à moins que la machine ne puisse à son tour nous inventer une autre intimité, étendue, démultipliée ?

 

Julie Chaizemartin

Critique d’art

elephant-paname-94141360.jpg
Logo_ICART_cartouche.jpg
logo-artistikrezo-affiche-white (1).png
logo-nombre-7-editions.jpg
cropped-LOGO-SITE-1-3.jpg
logo 104 COULEUR.png
Edouard Martin #2.jpg
logo_2x.png
artempo-logo-v2.png

Événement organisé par des étudiants de l’ICART, l’école du management de la culture et du marché de l’art : 61 rue Pierre Charron 75008 Paris – Tél : 01 53 76 88 00 – icart.fr

 

ISMAËL

JOFFROY CHANDOUTIS

Après des études à l’INSAS et à l’École Supérieure d’Art Sint-Lukas à Bruxelles, puis au Fresnoy - Studio National des Arts Contemporains, Ismaël Joffroy Chandoutis explore une pratique cinématographique qui s’étend jusqu’au champ de l’art contemporain. Ses oeuvres questionnent la mémoire, le virtuel, la technologie, les espaces intermédiaires entre les mondes et entre les mots.  Ses films ont été sélectionnés et primés dans de nombreux festivals internationaux (IDFA, Slamdance, Clermont-Ferrand, Annecy, Hotdocs, BFI London…) et exposés au Centre Pompidou, à la Fondation Cartier ou encore au Pearl Art Museum de Shangaï et au Total Museum de Séoul.

En 2017, son film Ondes Noires reçoit entre autres le prix Festivals Connexion Auvergne Rhône-Alpes à Clermont-Ferrand, le Grand Prix et le Prix de la Jeunesse au Festival de Regensburg ainsi que le prix du meilleur documentaire au Festival de Chypre.

En 2018, Ismaël Joffroy Chandoutis a été récompensé par le Prix ADAGP Révélation Art Numérique et le Prix Studio Collector.

En 2019, son film Swatted a reçu de nombreuses récompenses, notamment le Prix Scam Émergences, le Prix spécial du jury labo à Clermont-Ferrand et le Prix du meilleur court métrage documentaire international au festival du film de Guanajuato, le qualifiant pour les pré-sélections aux Oscars 2020. Ismaël Joffroy Chandoutis est né en France en 1988. Il vit et travail à Paris. Il est actuellement en résidence au Centquatre.

 
 

LE PRIX ICART ARTISTIK REZO

Créé en 2008, le Prix Icart Artistik Rezo encourage la découverte des talents émergents de la création contemporaine. Cette exposition monographique est l’une des récompenses attribuées au lauréat du Prix du Jury. En janvier 2019, les membres du jury avaient relevé la maturité du candidat et la puissance du propos, en parfaite adéquation avec ses innovations esthétiques, en matière de réalisation et de montage : « Ainsi, dans Ondes noires, les images altérées et retravaillées, les sons saturés ou étirés, les effets spéciaux et de matière, les ralentis et le montage, expriment de façon très juste les souffrances des hypersensibles. Pour Swatted, Ismaël Jeoffroy Chandoutis a su détourner et se réapproprier avec subtilité le langage des développeurs de jeux vidéo ».

 

Pour la 3e année consécutive, le Solo Show se déroule à Éléphant Paname, lieu atypique au coeur de Paris. Chaque année, le lauréat reçoit aussi une dotation de 3.000 euros, ainsi que des cadeaux partenaires (cette année l’édition d’un book d’artiste offert par Nombre 7 éditions, des retombées média, notamment dans Point contemporain, un pack promo sur Artistik Rezo et un trophée Artempo). Véritable tremplin pour des artistes émergents, le Prix Icart Artistik Rezo constitue une formidable opportunité de rencontres entre des artistes, des étudiants, des personnalités reconnues dans le monde de l’art et du public.

logo-PIAR.png

contact.

Événement organisé par des étudiants de l’ICART, l’école du management de la culture et du marché de l’art : 61 rue Pierre Charron 75008 Paris – Tél : 01 53 76 88 00 – icart.fr

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now